Tags

Dimanche 21 septembre est nuageux et frais. J’avais besoin d’une veste zippée jusqu’au sommet de mon cou à pied à la boulangerie pour un croissant et une baguette. Quelques réflexions: 1. Nous avons appris une nouvelle expression, Baby Foot” la semaine dernière. C’est un jeu de baby-foot à taille humaine où votre pied est utilisé pour conserver le ballon. Il ya environ 20 personnes qui jouent à la fois et ils ont tous un poteau en bois à tenir. Il ressemble à des petits jeux de baby-foot aux Etats-Unis. 2. je l’ai dit “bonjour” et au revoir” tous les jours depuis Juin de l’homme à la boulangerie. Il a toujours répondu et moi une bonne journée” souhaite. Il doit avoir envie d’essayer son anglais, mais a hésité à le faire. Hier, il a dit timidement, “c’est ça – au revoir C’est çaJ’ai dit oui que c’était bien et au revoir. Il avait un grand sourire sur son visage et m’a dit un mardi”. Je suppose après environ 100 jours de salutations formelles nous pouvons agir comme presque voisins et moins formel.


Sunday September 21st is cloudy and cool.  I needed a jacket zipped up to the top of my neck to walk to the boulangerie for a croissant and a baguette.  Some thoughts:  1. We learned a new term called “Baby Foot” the last week.  It is a human sized foosball game where your foot is used to keep the ball away.  There are approximately 20 people playing at a time and they all have a wooden pole to hold on to.  It looks just like the small foosball games in the USA.  2.  I have said “bonjour” and “au revoir” everyday since June to the man at the boulangerie.  He has always answered and wishes me a “bonne journée”. He must have wanted to try out his English but was hesitant to do so.  Yesterday he said shyly, “c’est ça – good bye – c’est ça?”  I said yes that was right and au revoir.  He had a big grin on his face and told me “a mardi”.  I guess after about 100 days of formal greetings we can act as almost neighbors, and be less formal.

Advertisements